M1/ 2019 – Communiquer la restauration écologique :

with Pas de commentaire

Impacts sur la perception des cours d’eau urbains. Etude de l’Orge et de l’Yvette.

Par Emma Accariès

Sous la direction de Marie-Anne Germaine

Master 1

Année 2018-2019

Mots-clés: restauration écologique, cours d’eau, perception, communication, syndicat de rivière

Résumé:

La restauration écologique de l’Yvette sur la commune de Saint-Rémy-lès-Chevreuse (78) a débuté en mars 2019. Elle s’inscrit dans une accélération des projets de restauration suite aux violents épisodes de crues qui ont marqué la vallée en mai 2016. La place des petits cours d’eau urbains suscite l’intérêt de la recherche. Les projets de restauration se multiplient et la prise en compte de leurs services éco systémiques souligne un changement de paradigme (Germaine et Barraud, 2014). Mais restaurer la continuité écologique au sein de la « ville déshydratée » et marquée par l’oubli du cours d’eau, relève d’une grande complexité (Carré, 2012).  Elle souligne la récurrence des conflits consécutifs aux projets d’aménagements qui sont vécus comme de véritables bouleversements. Du changement de paysage, à la perte de certains usages, leur bien-fondé a souvent du mal à convaincre les usagers. La communication est donc un enjeu central. Elle conditionne la réussite des projets qui requiert l’acceptation des usagers (Depraz, 2016). 

Master-Gedelo Le Coteau des vignes. Athis-Mons. E. Accaries. 2019.

Cette étude questionne l’impact de la communication des projets de restauration sur la perception de deux petits cours d’eau urbains, l’Orge et l’Yvette situés au sud-ouest de l’agglomération parisienne. La perception du cours d’eau a été étudiée en fonction de la connaissance de restauration mais également de l’appropriation des sites et de l’acceptation des projets. 

Les syndicats augmentent leur visibilité sur les réseaux  et leurs stratégies de communication sont variées. De l’enquête en ligne, à la diffusion de vidéos sur les médias, la communication est sans appel un des enjeux fort de leur politique. Elle a toutefois un faible impact sur la connaissance de la restauration. Cette limite s’explique en raison de la faible portée des stratégies de communication et la place qu’il accorde à la restauration. L’information locale, la valorisation des sites par la création d’usages et la concertation sont en revanche déterminants et permettent de dépasser le sentiment de dépossession (Depraz, 2005). 

L’expertise du syndicat de l’Orge qui mène des opérations  de restauration depuis près de vingt ans a permis de vérifier cet aspect. La perception du cours d’eau par les usagers est donc un bon indicateur et traduit les effets de la communication institutionnelle et locale. Elle révèle également les complexités d’appréhender un espace géographique nouveau et marqué par les ambivalences de la place de la « nature en ville». 

Envie d'en savoir plus sur les modalités d'inscription ?